La rencontre

Avant la rencontre il y a plusieurs situations possibles.

Peut-être êtes-vous en train de traverser un problème précis : deuil, dépression, difficultés au travail, problèmes relationnels ou familiaux, troubles alimentaires ou du sommeil. Mais cela peut aussi être un malaise diffus ou une souffrance globale que vous ne pouvez pas réellement préciser.

Que cette situation soit récente ou ancienne, arrive le moment où vous décidez de prendre rendez-vous.

Lors de notre première rencontre, j’écoute ce que vous avez à me dire, vous allez à votre rythme, je vous accueille et je m’adapte à vos besoins. Ma bienveillance et ma neutralité vous permettront de vous sentir soutenu.e.

Le premier rendez-vous

La première rencontre permet de faire le point. Je vous garantis mon engagement à votre écoute. Je vous écoute avec neutralité et bienveillance. C’est en effet pour le.a patient.e, souvent l’aboutissement d’une démarche intérieure difficile et parfois longue.

Il n’y pas d’obligation de parler de tout, mais tout peut être dit. Il n’y a pas d’ordre dans lequel dire les choses et je vous soutiens dans votre récit sans vous orienter vers une chronologie spécifique. Je vous accueille à votre rythme. Ce premier entretien peut être un point de départ pour l’engagement d’un travail, soit psychanalytique soit thérapeutique. Cela peut aussi mener à la nécessité d’un deuxième entretien avant d’aller de l’avant. Une fois la décision prise, le prix et le rythme des séances sont établis ensemble.

Psychanalyse

On associe fréquemment la psychanalyse à Freud et au dispositif divan-fauteuil. Cette image et cet enracinement historique restent corrects et d’actualité, mais la psychanalyse a beaucoup évolué depuis sa naissance, il y a plus de cent ans.

De tous temps, les psychanalystes ont surfé la vague de l’actualité et celle des connaissances sur l’inconscient. Elles, ils, ont été à la fois à la pointe des changements et moteur des changements sociaux et médicaux. Elles, ils, ont suivi de près les évolutions culturelles dans l’expression du mal-être et de la souffrance psychique. Elles, ils, ont surtout su préserver un lieu de rencontre particulier entre l’analyste et son patient. Ce lieu est garant de neutralité, de respect et de travail sur l’intime et le profond. Il est aussi un lieu unique où l’interaction entre les deux participants n’est à nulle autre pareille.

L’image d’Épinal qui consiste à “se connaître soi-même”,  ou celle de  “trouver des réponses dans le passé pour aller de l’avant” ne reflètent pas ce qui se joue vraiment pour l’analysant lors des séances. Ce qui se met en place est un échange tissé à deux. Si l’analyste se restreint d’intervenir c’est pour laisser tout l’espace nécessaire à l’émergence de ce qui doit être dit. Sa présence, ainsi que le choix de ses mots, cadre et dirige l’ensemble de la séance, mais celle-ci appartient à l’analysant. C’est une traversée à deux vers l’inconnu. Le sien propre pour le parlant, celui de l’autre pour l’écoutant.

Prendre rendez-vous

TÉLÉPHONE 01.44.87.03.93

Accréditations

Logo de l'Université Paris Diderot

DESS

Psychopathologie clinique

Logo de l'Agence Régionale de Santé

Numéro ADELI : 759314263

SIRET : 519 194 773 000 31

Logo de la Société Psychanalytique de Recherche et de Formation

 

SPRF

Logo de l'International Psychoanalytical Association

 

IPA